Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle

Archive de l'auteur

Dépistage de l’hypertension artérielle chez les patients diabétiques pour la 9ème Semaine Nationale de Prévention du Diabète

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 02 Sep 2020. Posté dans Actualités

A l’occasion de la 9ème Semaine Nationale de Prévention du Diabète du 11 au 18 septembre 2020, organisée par la Féderation Française des Diabétiques, la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle met à la disposition des diabétiques le test depistHTA.

Selon une étude réalisée sur une population de 7502 salariés travaillant en France métropolitaine montrant 64% des sujets ayant une tension à plus de 120 pour la SYS ou de 80 pour la DIA (tension mesurée par tensiomètre automatique), le test depistHTA permet de connaître son risque d’avoir une élévation des chiffres de sa tension évaluée par auto-dépistage.

Selon l’étude FLAHS 2019, 5 millions d’adultes en France métropolitaine ont une élévation de leur tension à plus de 140 (SYS) ou 90 (DIA).

Pour savoir si  vous êtes à risque d’avoir une élévation des chiffres de votre tension, réalisez le test depistHTA en répondant à 7 questions.

Si nécessaire, le conseil de mesurer votre tension vous sera donné.

Coronavirus et Hypertension artérielle : il est possible de se protéger contre les formes graves

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 20 Avr 2020. Posté dans Actualités

Pendant l’épidémie au COVID-19, il a été observé qu’un antécédent d’hypertension artérielle était plus fréquent chez les sujets ayant une forme grave de coronavirus. Pour les spécialistes, cette observation découle de la fréquente présence de l’hypertension chez les sujets âgés de plus de 70 ans, (à cet âge 60% de la population est traitée pour une hypertension artérielle) et du nombre important des formes mortelles du COVID-19 après 70 ans (84% du total des décès en Italie). L’hypertension artérielle n’est ainsi pas la cause de mortalité mais la marque de la présence d’une maladie du système cardiovasculaire conséquence de l’âge des patients.
Pour se protéger contre les formes graves du COVID-19 et en diminuer la mortalité, une étude publiée le 17 avril 2020 dans une revue médicale de l’American Heart Association indique que chez des patients vivant en Chine qui suivaient un traitement anti-hypertenseur et qui ont été atteints par le coronavirus, il était observé une diminution de 60% de la mortalité après un suivi de 28 jours si le traitement habituel comportait un antihypertenseur des familles des bloqueurs du système rénine angiotensine (sartans ou IEC).
Cette étude qui a été réalisée de façon rétrospective doit être confirmée par des études randomisées, mais elle apporte une très sérieuse indication à tous les patients hypertendus déjà soignés par un médicaments sartans ou IEC : « les traitements anti-hypertenseurs comportant un sartan ou un IEC doivent être poursuivis pendant l’épidémie au COVID-19 car ils peuvent apporter une protection supplémentaire en cas de forme grave d’infection au coronavirus ».

Dégradation de la prise en charge de l’hypertension artérielle en France entre 2009 et 2019

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 25 Jan 2020. Posté dans Actualités

L'étude French League Against Hypertension Survey (FLAHS) réalisée en France métropolitaine en juin 2019 par KantarHealth à la demande du Comité Français de Lutte contre l'HTA (CFLHTA) avec le soutien de la Fondation de Recherche en HTA (FRHTA) indique une dégradation de la prise en charge de l'HTA entre 2009 et 2019. Le nombre des hypertendus traités par au moins un médicament anti-hypertenseur est de 10,2 millions, mais parmi eux 3,7 millions ont une tension supérieure à 140 (SYS) ou 90 (DIA). De plus, il est noté que 5,0 millions de sujets ont une tension qui est élevée alors qu'ils ne déclarent pas prendre de traitement antihypertenseur. Les principaux résultats de l'étude FLAHS 2019 ont été présentés par le Pr Xavier Girerd, cardiologue et Président de la Fondation de Recherche sur l'HTA au cours des 39 èmes Journées de l'HTA à Paris en décembre 2019. Les résultats complets sont disponibles sur FLAHS 2019.

Comment réaliser un auto dépistage de sa tension ?

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 19 Sep 2019. Posté dans Actualités

Réaliser un dépistage de la tension dans le cadre de l’action « prenez votre tension en main » est simple et rapide.

Il faut un smartphone et télécharger l’application depistHTA sur Play Store ou sur Apple Store. 

Une fois l’application ouverte, laissez vous guider pour utiliser le tensiomètre avec la bonne méthode. Poursuivez l’application jusqu’à la fin pour connaître le conseil depistHTA.

Si vous ne possédez pas de tensiomètre, une offre spéciale est proposée pendant la durée de l’action « prenez votre tension en main » et vous permet d’acheter à un prix réduit un tensiomètre OMRON M3 Comfort ou un Spengler TENSONIC.

Pour savoir si vous devez réaliser un dépistage de la tension, faites le test depistHTA qui vous indiquera si c’est le bon moment pour effectuer le dépistage de votre tension.

Pour réaliser un auto dépistage de sa tension il n’est pas nécessaire d’être aidé par un professionel de santé. A la fin de la procédure, le conseil depistHTA vous sera donné qui indiquera le bon moment pour refaire le prochain depistHTA. Si nécessaire il vous sera conseillé de prendre un avis médical.