Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle

Est-ce grave d’avoir de la tension ?

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 28 octobre 2011.

Les risques sont rarement immédiats. Certes, il peut arriver, mais c’est assez peu fréquent, que la pression augmente brutalement – on parle alors de « poussée hypertensive » – entraînant des symptômes : malaise, étourdissements, maux de tête violents, difficulté à respirer, (voire un accident plus grave) nécessitant une prise en charge médicale rapide.

En fait, l’hypertension artérielle est insidieuse, sans symptômes (voir chapitre comment puis-je savoir que je suis hypertendu ?). C’est pourquoi bien qu’un mauvais fonctionnement des artères par un manque de souplesse, soit à l’origine de l’hypertension, la plupart des patients ne se sente pas malade. Mais cette maladie « silencieuse » va favoriser la survenue d’autres maladies du cerveau, du cœur, des reins ou des artères qui elles vont provoquer des signes. C’est pourquoi l’on parle aussi de l’hypertension comme d’un « facteur de risque », ce qui indique que l’hypertension accélère la survenue d’autres maladies cardio-vasculaires.

Ainsi, la gravité de l’hypertension tient à ses conséquences à long terme sur différents organes :

  • le cerveau : risque d’accident vasculaire cérébral, soit « attaque » avec séquelle à type de paralysie, liée à l’occlusion d’une artère irriguant le cerveau), soit plus rarement hémorragie cérébrale par rupture d’un vaisseau ;
  • le cœur : risque d’infarctus du myocarde ou de défaillance cardiaque ;
  • les artères : rigidification des parois ;
  • les reins : insuffisance rénale et risque de devoir recourir à la dialyse (rein artificiel).