Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle

Archive de l'auteur

Augmentation du nombre des hypertendus âgés de 65 ans et plus en France en 2014

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 15 fév 2015. Posté dans Actualités

Le Comité Français de  Lutte contre l’hypertension (CFLHTA) communique les résultats de l’étude FLAHS 2014 réalisée en octobre 2014 auprès de 3562 sujets agées de 35 ans et plus et vivant en France métropolitaine. Plus de 30% des sujets ont déclaré prendre au moins un médicament pour traiter une hypertension artérielle soit 11,6 millons de patients. Par comparaison aux données de FLAHS 2010, il est observé une augmentation du nombre des hypertendus âgés de 65 ans et plus (+ 410 000 sujets) mais une diminution des hypertendus âgés de 35 à 54 ans (- 63 000 sujets). La moitié des  hypertendus sont traités depuis plus de 9,2 années.

Un seul médicament est utilisé chez 45% de la population et c’est la classe des  antagonistes de l’angiotensine 2 (sartan) qui est la plus fréquemment utilisée (35% des prescriptions) suivie par les bêta-bloquants (26%) et les IEC (19%).

Un médicament de type « combinaison fixe » est noté sur 36% du total des ordonnances.

Lorsque la pression artérielle a été mesurée au domicile par le sujet (automesure), 51% des sujets  ont une PAS/PAD inférieure à 135/85. Ce pourcentage de sujets traités et contrôlés est comparable à celui retrouvé dans les enquêtesFLAHS effectuées depuis 2007.

Les résultats de l‘étude FLAHS 2014 sont détaillés sur le diaporama mis en ligne.

La consommation excessive de sel chez l’hypertendu concerne 25% des hommes et 13% des femmes vivant en Ile-de-France

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 15 jan 2015. Posté dans Actualités

Chez les hypertendus une consommation de sel de plus de 12 grammes par jour est considérée comme excessive. Une étude récente réalisée par l’équipe du Pr Xavier Girerd (Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris) montre que chez des hypertendus d’Ile-de-France la consommation quotidienne de sel est de 7,2 grammes chez les femmes et de 8,9 grammes chez les hommes. Une consommation excessive de sel est notée chez 25% des hommes et chez 13% des femmes. L’obésité est notée chez 55% des consommateurs excessifs de sel. Entre 2009 et 2014, une diminution de la consommation de sel a été observée dans la population féminine mais aucun changement n’a été noté dans la population masculine.

La majorité de l’apport en sel est « caché » dans les aliments et c’est une consommation trop importante de pain, de fromage ou de charcuterie qui provoque la consommation excessive de sel. D’autres aliments comme les pizzas, quiches, les poissons fumés, les crevettes, les olives, les chips, les graines salées, mais aussi les bouillons cubes contiennent des quantités trop élevées de sel et une consommation importante est à éviter chez les hypertendus.

Pour dépister une consommation excessive de sel, il est conseillé de répondre au questionnaire ExSel qui permet de reconnaitre l’origine du sel consommé en excès par les hypertendus.

Journée nationale de lutte contre l’HTA 2014

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 18 déc 2014. Posté dans Actualités

Le Comité Français de lutte contre l’HTA en association avec la Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA), la Société Française de Gériatrie (SFGG) et la Direction Générale de la Santé (DGS) annonce que la journée nationale de lutte contre l’HTA aura lieu le 18 décembre 2014. C’est sur le thème « Quand l’hypertension fait perdre la tête », que seront donnés des conseils pour sensibiliser les patients sur l’altération des artères du cerveau provoquée par l’hypertension artérielle, le diabète, l’hypercholestérolémie, le surpoids ou encore le tabagisme et sur l’importance de les protéger.

 Parmi les conséquences de l’HTA non traitée sont l’augmentation des risques de survenue d’accident vasculaire cérébral (AVC) et la perte de mémoire (maladie d’Alzheimer) indique le Docteur Bernard Vaïsse, cardiologue et Président du CFLHTA.

La prise en charge et le traitement de l’hypertension artérielle peuvent réduire significativement le risque de survenue des troubles de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer. De nos jours, soigner son hypertension artérielle représente le premier traitement préventif des troubles de la mémoire et de maladie d’Alzheimer.

Ecoutez les interviews réalisées auprès d’experts de l’hypertension et des maladies de la mémoire.

Le Docteur Bernard Vaïsse, cardiologue et Président du CFLHTA, le Professeur Olivier Hanon, gériatre et Président de la Société Française de Gériatrie, le Pr Jean-Michel Halimi, néphrologue et Président de la Société Française d’Hypertension, le Pr Jean-Jacques Mourad, interniste et past Président du CFLHTA, le Pr Xavier Girerd, cardiologue et vice-Président de la FRHTA.

Réalisez le questionnaire de performance cognitive qui vous permettra de savoir s’il est nécessaire de réaliser un bilan mémoire.

La nouvelle brochure du CFLHTA « Quand l’hypertension fait perdre la tête » téléchargeable gratuitement, présente les relations entre l’HTA et les maladies du cerveau et indique le bénéfice du traitement de l’hypertension et propose un questionnaire pour tester sa mémoire.

Prévention de la maladie d’Alzheimer

Ecrit par Webmaster CFLHTA le 12 déc 2014. Posté dans Actualités

Le plan national concernant la Maladie d’Alzheimer indique qu’une pression artérielle basse est un moyen efficace de prévention

Dans un rapport au Président de la République de la cadre du plan national concernant la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, l’annexe 11 sur la prévention de la maladie D’Alzheimer (page 117) indique : «  Une prévention de la Maladie d’Alzheimer est possible dès aujourd’hui, et l’augmentation de l’incidence de la maladie pourrait être freinée. Cette prévention repose sur l’amélioration de la prévention globale, dans tout ce qui est connu, et dans la prévention des maladies cérébro-vasculaires. C’est assez simple : il faut avoir la pression artérielle basse et le cholestérol bas. Il faut éviter la consommation de tabac et éviter l’abus d’alcool. Il faut faire de l’exercice physique et intellectuel. Il faut éviter l’excès de poids. Et c’est à l’âge moyen de la vie que cette prévention est efficace quelques décades plus tard ».

Avertissement

Bienvenue sur le site Internet du CFLHTA que nous avons voulu informatif et convivial. Vous y trouverez des informations sur l'HTA et sa prise en charge. Cependant, et conformément à notre déontologie, vous n'y trouverez pas de consultation médicale en ligne, ni de réponses à des questions purement médicales.
Les informations que vous pouvez être amenés à nous fournir, dans les formulaires de test par exemple test de l'observance, ne sont pas enregistrées.

Certification HON

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.